+596 696 43 04 45 peggy@peggyebring.com
    facebook
    Instagram
    Youtube
    facebook
    Instagram
    Youtube
0 Items

 

Qu’est-ce qu’être femme de nos jours ? Comment se définir et être ancrée dans son féminin authentique face à temps de définitions, de croyances, de modèles familiaux ou culturels ? Comment s’y retrouver dans tout cet enchevêtrement de principes sociétaux que l’on tente de nous inculquer, voire imposer ? Une bonne question à se poser, question qui souvent arrive d’elle-même vers la trentaine ou quarantaine, est qui suis-je ? Ou plutôt, qui suis-je en tant que femme ? Qui suis-je au plus profond de moi quand je me suis débarrassée de tous mes à priori sur la féminité, que j’ai osé laissé tomber qui je pense devoir être ? Que reste t-il une fois toutes ces couches de protection retirées tel un oignon que l’on pèle patiemment ? J’ose avancer notre essence féminine ; quelque chose, qui au delà de nous caractériser, au delà de décrire notre personnalité, traduit notre profondément Être.

Quand nous sommes connectées à cette source, il existe une telle vibration de vérité, une telle résonance d’authenticité, que nous savons intimement qu’elle est vraie. Elle est d’une évidence qui se passe de démonstration. Certes notre mental, autrement dit notre égo, voudra douter, remettre en cause, chercher des excuses ou des raisons pour lesquelles nous sommes qui nous avons toujours été, mais cela est normal. L’égo fait son travail. On ne peut pas lui en demander plus. Il est là pour nous maintenir en vie pas pour faire de nous des êtres épanouis.

La question est qui est aux commandes ? L’ego ou l’âme ? Et par âme, j’entends mon infinité, mon immortalité, ma Nature Supérieure, le Soi, ma connexion au Tout, etc… ; vous pouvez y mettre le terme qui vous conviendra. Pour moi c’est la même chose. J’utilise le mot âme par habitude. Revenons-en au vif du sujet après cette petite digression. Donc, qui est aux commandes ? Quand vous choisissez votre partenaire, qui est aux commandes ? Quand vous décidez d’avoir ou de ne pas avoir d’enfant, qui est aux commandes ? Quand vous choisissez des études ou une carrière professionnelle, qui est aux commandes ? Mon expérience m’incite à dire que bien souvent c’est l’ego. Il s’agit de notre mode de fonctionnement par défaut. Nous vivons dans une bulle égotique inconsciente et voyons la vie au travers du filtre de nos croyances. Nous portons constamment des lunettes filtrantes sur le nez sans en avoir conscience, et menons notre vie persuadés de prendre des décisions en connaissance de cause et de faire de véritables choix. Mais c’est une illusion, il n’y a pas de véritable choix sans éveil de conscience, pas d’authentique décision sans connaissance de soi ; juste de l’aveuglement et du conditionnement.

Nous ne sommes pas qui nous pensons être. Nous nous enfermons dans des définitions et croyances sur nous-même que nous avons appris à accepter comme vraies. Je vous propose de commencer à lever le voile sur votre ego, votre ombre, plus spécifiquement ces dysfonctions tellement intégrées à votre comportement que vous ne les voyez-même plus. Nous utiliserons un modèle de compréhension de comportement composé de 7 déesses grecques archétypales. Chaque déesse représente un aspect de notre féminin, et vient avec des forces et des faiblesses (faisant partie de notre ombre). Nous sommes une combinaison de plusieurs déesses. Essayez d’identifier lesquelles sont les plus actives chez vous. Demandez-vous : « Quelles sont les déesses les plus représentatives de ma personnalité? ». Une fois identifiées, relisez leur ombre et voyez ce que cela éveille chez vous. Reconnaissez-vous certains comportements ? Décelez-vous des points à améliorer chez vous ?

 

ARTEMIS

Qui est la déesse ?

  • déesse vierge, insoumise, ardente, indépendante, déesse de la chasse, elle règne sur tout la nature sauvage
  • Symbolise le féminin sauvage et invite à vivre dans l’instant présent pour redonner place à l’intelligence instinctive, inspire l’affirmation de notre liberté de femme, capacité innée à nous fixer un objectif et à travailler sur le long terme

La femme Artémis :

  • Nature, indépendance, endurance (travail sur le long terme)
  • Se sent entière en l’absence d’un homme à ses côtés
  • Refuse la soumission sociale, se positionne généralement à égalité avec les hommes
  • Son corps aime le mouvement et l’activité physique
  • Libre, assurée, active, athlétique, indépendante, aventurière, femme sauvage, dynamique, parfois cruelle/cinglante…
  • Préfère les hommes qui gardent une certaine distance émotionnelle et qui ne sont pas trop présents

 

ATHENA

Qui est la déesse ?

  • C’est la déesse de la guerre, de la sagesse, de l’intelligence, de la civilisation et de l’artisanat. Elle représente le combat régi par les lois. Elle aime le pouvoir.
  • elle nous invite à lutter pour nos valeurs et à défendre nos intérêts matériels, à entrer en compétition, à dépasser nos limites.

La femme Athéna

  • Stratégie, combativité, self-contrôle, rationalité
  • Organisée, efficace, elle travaille dure pour atteindre ses objectifs, aime la compétition et le pouvoir
  • Apprécie la présence de collègues masculins (à l’aise dans un monde d’hommes)
  • Vit essentiellement dans sa tête, peu en contact avec son corps et ses sensations, toute attirance érotique ou engagement émotionnel lui est difficile
  • le mariage est plus un partenariat qu’une union guidée par la passion. Elle s’engage comme une alliée aux côtés de l’homme choisi
  • Forte, bienveillante, rationnelle, équitable, autonome, responsable, sage, tenace, pratique, engagée, intelligente, visionnaire, rusée, stratège, dans le self contrôle,

 

HESTIA

Qui est la déesse ?

  • Déesse du foyer, du temple, de la sagesse intérieure
  • Ne s’aventure pas dans le monde extérieur et aime la solitude. Elle ne recherche pas les honneurs et préfère rester anonyme. Elle dirige son attention et sa conscience vers son intériorité ; elle perçoit le monde de manière intuitive

La femme Hestia

  • Intériorité, intuition, médiation
  • Femme discrète douce, humble et tranquille.
  • Femme au foyer traditionnelle : tient sa maison de façon fonctionnelle et sobre
  • Elle peut donner l’image d’une femme soumise mais en réalité elle n’a pas besoin d’un homme à ses côtés pour être heureuse
  • Sa quête spirituelle est au cœur de sa vie
  • Elle est intéressée par le partage de la profondeur et de l’intimité ; elle apprécie les autres en fonction de la connaissance qu’ils ont d’eux-mêmes plus que pour leur réussite sociale
  • Discrète, calme, intériorisée, désintéressée, passive, reliée, sage, maîtresse d’elle-même,…

 

HERA

Qui est la déesse ?

  • Protectrice du couple, déesse mariée
  • Jalouse, vindicative et rancunière à cause des infidélités de son mari Zeus
  • Soutient notre capacité d’attachement, d’engagement et nous aide à dépasser les difficultés d’une relation de couple pour tenir dans la durée

La femme Héra

  • Engagement, collaboration, protection du couple et de la famille
  • Femme conventionnelle, sûre d’elle, avec une certaine autorité sur les autres, à cheval sur les règles
  • Besoin d’élévation sociale – Souvent l’épouse d’un homme important
  • Elle place son mari au centre de sa vie, elle s’identifie à son rôle d’épouse sans frustration ni ressentiment. Pour elle son mari compte plus que tout. Elle a besoin de se marier, acte qu’elle considère comme un accomplissement majeur de sa vie. Elle ne se sent complète que quand elle est mariée
  • Dévouée, active, puissante, jalouse, humiliée, querelleuse, autoritaire, fidèle, colérique, organisée, conventionnelle, émotive

 

DEMETER

Qui est la déesse ?

  • Déesse des moissons et de la fertilité, de la fécondité, de la régénération, mère nourricière dans son essence

La femme Déméter

  • Prend soin, accompagne, soutient le fragile et l’impuissant
  • Maternage unique, adore les enfants, toute sa vie gravite autour des bébés /enfants, ne pas avoir d’enfant serait la pire des tortures
  • Pas véritablement attirée par le mariage en tant que tel. Son compagnon est avant tout un père pour ses enfants. elle attire généralement un homme recherchant une femme maternelle. Elle considère souvent son mari comme un enfant de plus.
  • Offre son amour de manière « désintéressée », donne sans compter, besoin de nourrir les autres
  • Bienveillante, nourricière, forte, sensible, maternelle, possessive, contrôlante, généreuse, protectrice,…

 

PERSEPHONE

Qui est la déesse ?

  • Fille de Déméter et de Zeus, enlevée par Hadès, jeune fille, reine du monde souterrain, femme médiale, déesse du printemps et du renouveau, reine du royaume des morts

La femme Perséphone

  • Conflit intérieur entre les attentes parentales et ses aspirations profondes
  • Jeune fille modèle, éternelle jeune fille confondant son désir avec celui de sa mère
  • Insaisissable : un certain charme/souriante mais peut passer inaperçue, on a du mal à savoir qui elle est, souvent elle ne fait pas son âge
  • Rêveuse, malléable, solitaire, intuitive, dépressive, docile, naïve, indécise…

 

APHRODITE

Qui est la déesse ?

  • Déesse de l’amour
  • Elle entretient un rapport sensuel avec toute chose, sens du beau, elle règne sur les arts
  • Son archétype inspire l’amour, la plaisir, la sensualité et la sexualité (récréative et pas seulement procréatrice)

La femme Aphrodite

  • Charme, charisme, elle attire les hommes comme les femmes
  • Croque la vie, gourmande, joie de vivre, aime la variété, recherche l’intensité des relations
  • A tendance à tomber amoureuse souvent et facilement
  • Elle a de nombreuses amies femmes, vit dans le présent, esprit libéral
  • Passionnée, active, légère, vaniteuse, sensuelle, séduisante, joyeuse, féline, amoureuse, dépensière, chaleureuse, présente à l’instant, jouisseuse

 

 

OMBRES DES DÉESSES

 

L’ombre d’Artémis

  • Son attrait pour son indépendance lui rend difficile de se conformer aux attentes d’une société patriarcale
  • A du mal à accueillir la fragilité de l’autre et peu même la mépriser.
  • En refusant son besoin de l’autre, elle évite sa propre vulnérabilité
  • Distance émotionnelle lui permet de rester insensible aux sentiments de ceux qui l’entourent => les personnes qui lui sont attachées on tendance à se sentir insignifiantes, blessées ou exclues

 

L’ombre d’Athéna

  • Froideur et self-control excessifs car le raisonnement prévaut toujours sur les sentiments
  • Son manque d’empathie fera obstacle à des relations authentiques et profondes
  • Son refus de ses émotions la prive d’une intimité émotionnelle, de passion et d’érotisme
  • Tendance au scepticisme par excès de logique
  • Distance avec les autres, tendance à intimider les autres et à casser leur spontanéité

 

L’ombre d’Hestia

  • Difficulté à coopérer avec le monde extérieur,
  • Difficulté à s’affirmer dans un monde compétitif. Elle n’est souvent pas reconnue pour son travail car elle reste anonyme et effacée
  • Détachement émotionnel et introversion la poussent à la solitude et à la séparation
  • Elle est peu démonstrative de ses sentiments donc ses proches peuvent se sentir non valorisés et exclus
  • Tendance à se sentir dévalorisée par ceux qui gagnent tout en ne voulant pas entrer en compétition

 

L’ombre d’Héra

  • A tendance à rester dans l’ombre d’un homme important
  • A tendance à être trop exigeante avec ses enfants en matière de bonne manière, de politesse et de soumission à ce qu’elle considère comme une éducation convenable
  • très attachée à son image sociale, parfois emprisonnée dans son image de femme socialement parfaite, peur excessive de « l’humiliation publique »
  • Peut tout quitter pour un homme
  • Tendance à s’accrocher à son couple et vouloir être tout pour son mari, et parfois même à l’étouffer
  • A tendance à se couper des femmes attirantes, séduisantes, divorcées, célibataires qu’elle voit comme des menaces potentielles pour son couple – l’ombre de la trahison plane toujours au-dessus de son couple (paranoïa)
  • S’en prend plus facilement à l’autre femme qu’à son mari – peut entrer dans une rage
  • Sexualité souvent refoulée
  • Tendance à manquer d’ouverture sur le monde, et au moralisme excessif

 

L’ombre de Déméter

  • Son amour peut devenir étouffant ou emprisonnant => ses enfants peuvent ressentir le besoin de s’éloigner physiquement d’elle
  • Besoin d’être toujours présente pour écarter tout danger => elle peut entraver l’autonomie et de sain développement de son enfant
  • Grande difficulté à se séparer des enfants, à les laisser partir ou à finir une relation de couple
  • Besoin impérieux de donner / co-dépendance / besoin de l’autre – Sa générosité « désintéressée » et sacrificielle cache souvent un besoin de validation extérieure
  • Difficulté à dire non, peur d’être vue comme une « mauvaise mère »
  • peu en contact avec ses propres besoins, à tendance à se délaisser
  • Tendance à l’amertume et aux regrets en vieillissant
  • Comportement passif-agressif car ses propres besoins sont bafoués sans qu’elle ne puisse l’exprimer / chantage affectif – voire rage

 

L’ombre de Perséphone

  • Jeune fille prisonnière des souhaits et projets de sa mère / manque d’affirmation de soi
  • Elle reproduit son schéma relationnel avec sa mère sur ses autres relations => tendance à déléguer son pouvoir à l’autre. Risque de remplacer une mère toute puissante par un mari contrôlant (proie facile pour un homme dominant)
  • Ne demande pas nécessairement ouvertement de l’aide mais sa fragilité appelle un sauveur
  • Manque de confiance en elle / Recherche de validation et d’approbation extérieure
  • Une certaine passivité et un retrait naturel, se réfugie souvent dans un monde de rêves pour se protéger => elle peut s’emprisonner elle-même dans son monde de rêves
  • Possibilité de dépression larvée, cachée que l’on confond souvent avec son retrait habituel

 

L’ombre d’Aphrodite :

  • Difficultés à prendre en compte les conséquences de ses actes, à planifier et anticiper
  • Difficultés à mener des projets sur le long terme et parfois à honorer ses engagements
  • Tyrannie du « tout de suite et maintenant », dictât du plaisir de l’instant => achat compulsif, impulsivité
  • Amour ramené essentiellement à la sexualité, emprisonnement dans une vision masculine de la femme
  • Séduction excessive, besoin excessif d’attirer l’attention, voire tendance histrionique
  • Vanité, narcissisme

 

Alors cela a-t-il éveillé des interrogations chez vous?

Pour aller plus loin, je vous conseille le livre ci-dessous de Christine Champougny-Oddoux.

J’organise aussi des événements autour de la féminité alors suivez-moi sur facebook pour en être informées :

https://www.facebook.com/peggyebringcoach/

 

Sources :

Inscrivez-vous à notre newsletter!

Vous recevrez des conseils santé et développement personnel pour vous aider à vous épanouir au quotidien aussi bien physiquement que psychiquement

Merci votre inscription a bien été prise en compte.