+596 696 43 04 45 peggy@peggyebring.com
    facebook
    Twitter
    Instagram
    Youtube
    Pinterest
    facebook
    Twitter
    Instagram
    Youtube
    Pinterest
0 Items
J’ai fais une méditation ce matin et ce message m’est venu. J’ai eu envie de le partager avec vous car je crois qu’il parlera à certains d’entre vous.
 
Tu construis des choses éphémères par peur de l’engagement sur la durée. Tu n’as pas mis en place de structure pour durer. Tu n’as pas de fondation. Tu es comme la papillon qui butine les fleurs qu’il rencontre sur son passage. il est libre de voler où il veut et n’a pas de maison. Tu n’es ancrée nulle part. Tu changes de lieu de consultation, ta maison est provisoire, tu es tout le temps en transition. Tu aimes le mouvement comme un papillon car tu aimes cette liberté. Cette liberté est une illusion. Elle ne te permet pas véritablement de faire ce que tu veux. Elle est ancrée dans la peur de ne plus être libre, de ne plus pouvoir expérimenter la vie. C’est la peur de mourir, car pour toi, ne pas être libre c’est mourir. Ton âme s’est aussi incarnée pour apprendre la liberté dans l’engagement. Les structures que tu mets, toi, en place ne sont pas aliénantes. Celles des autres peuvent l’être. La structure en soi n’est pas forcément aliénante.
 
La question pour toi maintenant est: Comment vas-tu trouver cette liberté d’être à l’intérieur de toi? Qu’est-ce qui t’empêche de te sentir libre à l’intérieur? Quels attachements/liens dois-tu couper?
Ce ne sont pas des attachements à des personnes, mais des postures face à la vie. Réalise que tu es libre. Tu n’es obligée de rien. Tu n’as rien à prouver à personne. Tu es assez comme tu es. Tu n’as rien à faire pour mériter l’amour des autres et de l’Univers. Tu es libre d’être qui tu es. La seule chose dont tu as besoin est de t’aimer pleinement, inconditionnellement telle que tu es, quelles que soient les circonstances; que tu aies de l’argent ou pas; que tu remplisses tes ateliers ou pas; que tu vives dans une belle maison ou pas; que tu te trompes ou pas; que tu dises des bêtises ou pas; que tu sois en bonne santé ou pas. Aucune condition n’est nécessaire pour que tu t’aimes et que tu t’acceptes telle que tu es maintenant. Et c’est ça la liberté; la vraie; la liberté de l’amour de soi; la liberté de l’amour.
 
Il n’y a pas de problème avec le fait de vouloir une belle maison ou un business florissant, tant que tu es claire qu’ils ne te donneront jamais la paix, la sérénité et la liberté auxquelles tu aspires. La vraie liberté est dans l’amour. Aucune possession matérielle ne pourra te donner cela.
 
Le chemin est l’amour. C’est le seul.