+596 696 43 04 45 peggy@peggyebring.com
    facebook
    Twitter
    Instagram
    Youtube
    Pinterest
    facebook
    Twitter
    Instagram
    Youtube
    Pinterest
0 Items

Beaucoup de personnes ont le profond désir de changer de vie. Je ne compte plus les connaissances et les amis qui aspirent à un travail passionnant, une relation épanouie et avoir une vie en accord profond avec qui ils sont véritablement. La croissance du développement personnel et le retour au naturel (que ce soit dans l’alimentation, les cosmétiques,…) sont plus qu’un effet de mode. Ils dénotent un mal-être et une quête identitaire. Dans une société où tout va de plus vite, et où il est souvent nécessaire d’être flexible et de savoir s’adapter rapidement au changement, on est vite mis face à soi-même et confronté à ses propres choix et limitations. Et quand l’heure du bilan arrive, généralement vers la trentaine ou la quarantaine, combien de personnes sont face à des questions brulantes, souvent sans réponses : «  mais que faire de ma vie ? » « Comment sortir de cet engrenage ? de ce piège ? Comment continuer à subvenir aux besoins de ma famille tout en ayant une activité dans laquelle je m’épanouisse» « comment changer de vie sans mettre en péril le bien-être de mes proches et le mien ? »… comment, comment, comment… et c’est bien là le problème. Le créateur averti sait qu’il faut se concentrer sur le « quoi » et non le « comment ». La première étape de toute création est de définir le « quoi », c’est-à-dire ce que vous désirez créer. Quel type de vie voulez-vous ? Qu’avez-vous à cœur de créer, de devenir ? Dans quel domaine vous épanouiriez-vous ? Et même, quelle est votre mission ? Qu’êtes-vous venu créer sur cette Terre ? Il est fondamental de commencer par là. Comment compter arriver à la bonne destination si on ne l’a pas définie ? Pour changer de vie, commencez par définir votre vie idéale.

 

Voici quelques conseils pour vous guider :

  • Pas de vision négative
    Une vision négative est un objectif dont la motivation principale est de fuir ou d’éviter un problème. L’inconvénient de ce type d’objectif est qu’à mesure que l’on s’éloigne du problème, la motivation et l’énergie mise dans la résolution dudit problème baissent si bien que le problème finit par revenir. Cela crée une oscillation perpétuelle et un sentiment de 2 pas en avant, 3 pas en arrière. Un exemple typique est la perte de poids et les régimes yoyo.
  • Ne pas régler un problème
    il y a une différence fondamentale entre régler un problème et créer. Les créateurs créent par amour de la création et non pour résoudre un problème.  Créer pour résoudre un problème serait comme décider de mettre au monde un enfant pour solutionner un problème. Pour vous donner un autre exemple, pensez à un pontage coronarien. Il y a une différence essentielle entre être en bonne santé et régler un problème d’irrigation (artère bouchée) par un pontage. Même si ce pontage est absolument nécessaire car il vous sauve la vie (et il faut se féliciter des avancées de la médecine en ce domaine), on ne peut pas considérer qu’une personne ayant reçu un pontage est en bonne santé. Cette opération donne du temps pour pouvoir mettre en place une hygiène de vie adéquate afin de construire petit à petit une bonne santé.
  • Ne pas se limiter à ce que l’on croit possible ou raisonnable
    Si vous vous limitez à ce que vous pensez pouvoir créer, vous compromettez votre vision et vous vous trahissez. Votre génie créatif, votre superconscience, votre âme, votre immortalité, votre infinité, votre Moi supérieur … – choisissez le terme qui vous convienne – n’engagera pas ses vastes ressources pour une tromperie. D’ailleurs Robert Fritz nous dit : “ If you limit your choices only to what seems possible or reasonable, you disconnect yourself from what you truly want, and all that is left is compromise” – comprenez: si vous limitez vos choix à ce qui semble possible ou réalisable, vous vous déconnectez de ce que vous désirez véritablement, et tout ce qui reste n’est que compromis. C’est une bien mauvaise fondation pour changer de vie et construire son épanouissement.
  • Définir une vision qui va élever votre niveau de vibration
    Hermès Trismégiste, personnage mythique de l’Antiquité gréco-égyptienne à qui l’on attribue la création de l’alchimie, disait d’utiliser le : « le supérieur contre l’inférieur ». Selon lui, la maîtrise consiste à utiliser « les forces supérieures contre les forces inférieures, à échapper aux souffrances des plans inférieurs en vibrant sur les plans supérieurs ». De façon simplifiée, cela revient à dire de se donner une motivation qui va nous élever, nous faire vibrer et nous mettre en Joie pour sortir du marécage de l’égo et faire appel à nos vastes ressources supérieures. En d’autres termes, il s’agit de trouver sa mission de vie, son chemin de vie et  se réaligner.Pour changer de vie et atteindre cet épanouissement tant recherché, je vous invite à faire le choix de votre vérité et de votre authenticité, i.e. d’être authentiquement vrai. Faites le choix de vivre au quotidien votre véritable nature et mission. Vous y trouverez force, ancrage et puissance qui vous aideront à surmonter les obstacles.

 

La suite dans mes prochains posts. To be continued…